Pourquoi une telle différence entre les goûts du public et les palmarès des Oscars ?

DataSlate.fr — Publié le February 22, 2019

Avec WeDoData

Passionné de cinéma, quand l'occasion s'est présentée de travailler avec l'équipe de WeDoData sur un projet personnel en datajournalisme, j'ai choisi de m'intéresser aux Oscars et à leur supposé élitisme.

En effet, depuis 2004 et le troisième volet du Seigneur des Anneaux, plus aucun film du top 15 au box office n'avait remporté l'Oscar du meilleur film, chose qui était courante auparavant avec des films comme Le parrain, Forrest Gump ou Titanic, récompensés de la statuette alors qu'ils s'étaient hissés à la première place du box office. Cet élitisme apparent des Oscars avait également fait la une de l'actualité en 2018 quand l'Académie, consciente de ce problème, avait annoncé la création d'un prix du meilleur "film populaire", par la suite abandonnée.

Afin de visualiser et d'expliquer ce virage élitiste apparent des Oscars, j'ai donc analysé le succès au box office des films nommés et récompensés aux Oscars depuis huit décennies. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, si les films sélectionnés aux Oscars sont effectivement moins populaires depuis une vingtaine d'années, l'explication tient plutôt de l'évolution des goûts du public que de l'élitisme de l'Académie — les spectateur·rice·s privilégiant les films d'action et d'aventure, au détriment des drames et films romantiques qui ont toujours eu la faveur des Oscars. Des tendances que chacun·e peut explorer par soi-même grâce à des graphiques animés et interactifs.

Les données proviennent de l'Internet Movie Database (IMDb) et ont été "scrapées" avec Node.js et Cheerio. Les graphiques ont quant à eux été prototypés avec le logiciel Tableau, avant d'être implémentés en D3.js. L'article utilise également la bibliothèque de scrollytelling Scrollama.js, éditée par l'équipe de ThePudding.

À découvrir ici.