Le théorème des quatre couleurs et les preuves informatisées

Format narratifProjet académique — Réalisé en May 2017

Avec Gilles Collombet-Gouron, Chloé Deparis, Amjad Al Hafidi & Laure-Lou Tremblay

Ce projet a été réalisé dans le cadre du cours de cartographie des controverses, proposé par le médialab de Sciences Po. Avec Gilles Collombet-Gouron, Chloé Deparis, Amjad Al Hafidi et Laure-Lou Tremblay, et sous la direction de Thomas Tari, nous nous sommes intéressé·e·s à un des problèmes mathématiques les plus connus : le théorème des quatre couleurs, qui affirme que quatre couleurs suffisent pour colorier n'importe quelle carte sans que deux régions de la même couleur se touchent.

Si ce théorème n'a aucune application concrète, c'est sa preuve qui nous intéressait tout particulièrement, puisque cette dernière n'a cessé de diviser la communauté scientifique depuis sa publication en 1976. Pourquoi cela ? Il s'agit en réalité de la première “preuve” à avoir été réalisée à l’aide d’un ordinateur, et non à la main. Pour mieux comprendre ce débat, nous sommes allé·e·s à la rencontre de chercheurs en mathématiques et en informatique pour qu'ils nous expliquent les enjeux de ces nouvelles méthodes de production de preuves.

L'ensemble de notre travail a été publié sous la forme d'un site web interactif, codé par mes soins. Il a également été récompensé lors du prix des controverses 2017, organisé par le programme FORCCAST du médialab de Sciences Po.

À découvrir ici.